Supernatural

Suivez les deux frères dans leur lutte contre un mal surpuissant
 
S'enregistrerMembresGroupesAccueilFAQRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Jeu 17 Mai - 20:42

Ce n'était pas l'heure de l'office, et l'église était vide et silencieuse lorsque Kim y entra. C'était un bel endroit, aux murs blancs et à la charpente de bois, aux vitraux clairs et à l'air frais. On s'y sentait bien, en sécurité, un peu comme dans une bulle d'air à l'abri du tumulte des tempêtes extérieures. Et c'était bien pour cela que Kim était venue aujourd'hui, comme souvent.
Ces derniers temps particulièrement, elle était souvent venue le soir, après sa journée au Up's. Depuis que son père s'y était pendu, elle n'avait aucune envie de retourner dans sa maison. Elle s'y sentait oppressée, étouffée, guettée. Aussi venait-elle chaques soirs dans cette petite eglise pour prendre une grande bouffée d'oxygène avant de replonger en apnée. De plus, le père McComb avait toujours été là pour l'écouter, ou simplement l'accompagner. Il la détendait un peu avec son fort accent irlandais et sa nature chaleureuse. Depuis six mois, il avait un peu été sa roue de secours, la béquille qui lui permettait de tenir debout.

Et Kimberly devait bien se l'avouer, depuis que lui aussi était mort, l'église n'était plus aussi accueillante ni réconfortante qu'avant. Elle était plus froide, plus vide, plus... morte, elle aussi.

Assise sur l'un des bancs de bois vernis, la jeune fille poussa une profond soupir qui resonna dans le silence de l'eglise. Les échos furent bientôt rejoints par d'autres, plus secs et plus fréquents, de chaussures qui foulaient le carrelage au fleurs de lys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Mar 22 Mai - 21:28

Pas facile de se retrouver dans une ville inconnue. Malgrés le petit plan qu'on lui avait prêté à l'hotel, Felix avait eut du mal à trouver l'Eglise d défunt père McComb. Mais à force de changements de direction et de pauses-plan de ville, il arriva finalement à appercevoir le bout du batiment.
Une belle église d'un style classique mais avec une petite touche d'originalité que le jeune homme ne pouvait éxpliquer.

Une fois garé, Felix s'approcha du lieu saint et vit que c'était ouvert. Rien de plus normal pour une église aprés-tout, mais avec la mort du père... On ne pouvait être sûr de rien...
A l'intérieur, le nouveau chasseur s'approcha du bénitier, y trempa un doigt et fit le signe "sacré", même si il n'avait pas de religion propre, Felix les respectait suffisament pour les suivre là où elles étaient pratiquée... Une question de politesse peut-être dans "la maison de (ce) dieu". Et puis, l'eau bénite était toujours appréciable dans son "métier"...

Il n'y avait pas beaucoup de monde, aprés une rapide observation, le jeune homme ne vit qu'une personne. Une femme assise sur un banc. Vu qu'il s'agissait d'un endroit où le silence était une chose importante, il fut surpris de la voir pousser un soupir résonnant.
Il s'approcha d'elle afin de voir comment elle était, si ce soupir venait d'une profonde tristesse ou bien s'il partait d'un ennui profond.
La première hypothèse était la bonne.
Mais bon, vu l'endroit, l'intérroger sur le père ou ne serait-ce que sur sa tristesse le ferait sûrement pas. Mais peut-être que la jeune femme avait envie de se confier à quelqun.

Armé de cet espoir un peu fou, Felix s'assit sur le même banc que l'inconnue. Décidant qu'il valait mieux attendre de voir comment elle se comportait afin de juger si elle était questionable ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Mar 22 Mai - 21:55

Kimberley n'avait pas eut besoin de se retourner. Le nouveau venu s'était assit près d'elle de lui-même. Laissant ses yeux sombres dans le vague, elle attendit qu'il lui adresse la parole (car pourquoi serait-il venu près d'elle si ce n'était pas ce qu'il s'apprettait à faire). Elle attendit longtemps. Il restait silencieux.
Kimberley finit par tourner son regard de nuit vers le jeune homme. Plus jeune qu'elle, des yeux verts mélancoliques, un visage fin, un corps musclé, inconnu. Les yeux de Kim se fixèrent à nouveau dans le vague. Ses lèvres laissèrent échapper un autre soupir. Les étrangers étaient de plus en plus nombreux ces temps-ci. Cela en était presque inquiétant, mais après tout, Hartford n'était-elle pas, grâce à Mr Anderson, une ville en pleine expension?


_Vous venez d'où?

La question résonna dans le silence de l'eglise. D'une simplicité presque comique, plusieurs choses faisaient de cette phrase banale une question étonnante. Premièrement, le fait qu'elle ne demande même pas à confirmer l'arrivée nouvelle du jeune homme. Elle savait qu'il était nouveau, c'est tout. Ensuite, le contraste entre l'insouciance de sa voix et les traits tirés de son visage était saisissant. Son teint était pâle, ses yeux éteints, mais elle semblait tirer de toutes ces coincidences un simple sourire amusé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Mer 23 Mai - 14:00

Aprés un cetain moment silecieux, un nouveau soupir se fit entendre, cette fois, Felix fut presque sûr d'y percer de l'éxaspération.
*Quoi ? Qu'est ce que j'ai fait ?*
Court moment de panique... Même si le jeune chasseur avait reçu une éducation soignée, il n'avait guère travaillé ses rapports sociaux et de ce fait avait du mal a bien aborder quelqun. Avait-il fait quelque chose qui chiffonnait la demoiselle ? Il l'ignorait mais essaya de rester impassible. Ce demandant s'il devait ou pas se tourner vers la jeune fille et l'intérroger du regard.
Puis, sauvé, elle lui posa une question. Vu la manière dont celle-ci fut posée, Felix en déduis que cette personne était quelqun d'assez direct. Le jeune homme tourna la tête et la regarda directement, pouvant ainsi voir comment était cette inconnue. Teint pâle, yeux noirs éxprimant un regard un peu éteint... Si elle n'avait pas ce sourire sur son visage, on aurait pu croire qu'elle était une sorte de zombie... Mais elle souriait. Ca, c'était un signe d'humanité, enfin d'un peu d'humanité...
Le jeune homme lui sourit poliment à son tour, un sourire à la fois sincère et timide qui n'éxprimait rien de plus qu'une amabilité réservée.


- Je viens du Montana... Excusez-moi, mais en quoi ma nature d'étranger est elle aussi flagrante ?

Une question à double but, entamer un dialogue et connaître la réponse. Est ce que cette ville était suffisament petite pour que les gens se connaissent tous ou bien avait-il vraiment l'air d'un touriste ?
Et puis aussi, en bonus, peut-être lui expliquera-t'elle la manière dont elle avait posée sa question. Il n'en avait rien fait paraître, mais une question personnelle posée de manière aussi directe l'avait vraiment surpris. Mais cela était sûrement dû à son respect parfois excessif de la politesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Mer 23 Mai - 14:17

- Je viens du Montana... Excusez-moi, mais en quoi ma nature d'étranger est elle aussi flagrante ?

Le jeune homme avait une voix relativement grave et douce, avec une pointe d'étonnement dans son timbre. Le sourire de Kimberley s'élargit, gagnant ses yeux ténébreux qui semblèrent s'allumer d'une lueur malicieuse. Assise droite et immobile dans une attittude naturellement digne, elle lui répondit d'une voix où sonnait l'amusement.

_Oh c'est bien simple, je travaille au pub du centre-ville. Tout le monde y vient, je connais tous les habitants. Je ne vous connaîs pas, vous ne pouvez donc pas être Hartforder...

La petite brune avait garder son regard dans le vague et se contentait d'entendre la voix de son interlocuteur resonner dans l'eglise pour discuter avec lui. Le silence se réinstala un moment, le jeune homme semblait de nouveau attendre qu'elle dise quelquechose.
Finakement, elle acquiesca doucement de la tête, comme si elle arrivait à la conclusion d'un long raisonnement intérieur...


_Du Montana hein? Qu'est-ce qui vous ammène ici?

Elle avait posé cette question sur le ton de la conversation, sans indiscrétion, et s'attendait à entendre la même raison que tous les nouveaux venus, à la source de laquelle était Mr Anderson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Mer 23 Mai - 15:04

Avec le sourire qui s'étirait, la jeune femme lui expliqua qu'elle avait tout simplement un travail au pub du centre ville. C'était déjà une info... Si Felix avait besoin de reparler à cette personne à l'avenir, il saurait où chercher.
Armé un sourire amusé également, le jeune chasseur répondit poliment à cette demoiselle.


- Alors c'est dans ce pub que je dois me rendre afin de ne plus être étranger à cette ville, n'est-ce pas ?

"Un brin d'humour aimable peut toujours alimenter une conversation et pousser l'interlocuteur à continuer le dialogue." C'était à peu prés ce qu'il y avait d'écrit dans le manuel sur les rapports de base avec autrui. Felix était vraiment un bon élève, mais le plus triste, c'est qu'il était obligé de repenser à ce livre pour discuter avec les autres... Comme quoi il n'avait vraiment pas d'éxpérience dans la communication.

Aprés un petit silence, l'inconnue posa une autre question qui gêna un peu le jeune homme. Déjà parce qu'il était entré ici pour poser des questions et non pas pour qu'on lui en pose, mais bon, ça c'est assez normal... Et puis aussi parce que là, il était obligé de mentir un peu, ou du moins de ne pas tout dire, ce qui revenait au même au final. Mentir dans une église, c'est un péché non ? Felix tourna la tête vers la représentation de Jésus et s'attarda un court instant.

*J'éspère que vous ne m'en voudrez pas trop... Mais je n'ai pas vraiment le choix.*

- Le travail. j'ai quelques petites choses à apprendre sur cette ville. Vous savez, on en a beaucoup entendu parler depuis son évolution. Je suis donc professionelement intrigué.

Même si il ne mentait pas, il ne disait pas tout et ce qu'il racontait n'avait probablement rien à voir avec la croissance du patelain qui intriguait beaucoup de monde. Mais bon, ce développement pouvait aussi être un indice alors autant ne laisser aucune théorie à l'écart.
Néanmoins, ce mensonge avantagea Felix dans la mesure où il lui permit de poser des questions à son tour.


- A propos, comment trouvez-vous Hartford ? L'avis d'une citoyenne telle que vous ferait un bon début dans mon étude.

Il garda son air aimable et intéressé pour inciter la jeune femme à lui répondre. Espérant optenir de cette façon un avis un peu plus développé sur l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Jeu 24 Mai - 19:49

- Le travail. j'ai quelques petites choses à apprendre sur cette ville. Vous savez, on en a beaucoup entendu parler depuis son évolution. Je suis donc professionelement intrigué.

C'était étrange, mais Kim avait déjà entendu ce genre de discours quelquepart... Plusieurs fois... Mais où?

La jeune fille avait imperceptiblement froncé les sourcils et semblait se perdre dans une nouvelle reflexion. Oui... Ils lui avaient posé des questions. Et Kimberley avait commit l'erreur de leur répondre. Ils avaient totalement transformé ses propos et... Ses lèvres sans couleurs se pincèrent légèrement, et ses yeux s'illuminèrent d'une soudaine compréhension. Lorsqu'elle réafficha son sourire, il sonnait ironique, faux, malsain...


- A propos, comment trouvez-vous Hartford ? L'avis d'une citoyenne telle que vous ferait un bon début dans mon étude.

Oui, elle voyait clair dans son jeu. Son jeune âge ne la trompait pas. Il n'y avait pas que des adultes, ils en entraînaient quelques uns aussi, pour assurer la relève. Ils les envoyaient souvent ici, à Hartford pour ce faire les dents. Il faut dire qu'il y avait de la matière à travailler...
Elle se tourna vers le jeune homme avec un regard plein de reproche et d'amertume. Elle était fatiguée et n'était plus vraiment en état de faire de la dentelle avec ce genre de personne...


_Vous croyez que je ne sais pas qui vous êtes?

Le jeune homme tenta de rester impassible, mais Kimberley avait des yeux aiguisés...

_La ville est déjà pleine de gens comme vous. dit-elle durement. Allez faire vos potins ailleurs! Moi et mon père avons eut suffisament d'hommages médiatiques pour l'heure alors dîtes à vos collègues journalistesde nous laisser enfin en paix!

Kimberley avait hausser le ton, et sa gorge semblait avoir du mal à suivre, faisant trembler sa voix. Elle battit des scils pour faire disparaître ce picotement désagréable au niveau des yeux, et se remit dans sa position initiale, droite et immobile, ses perles brillantes dans le vague...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Jeu 24 Mai - 20:50

A la grande surprise de Felix la jeune inconnu lui lanca soudainement un regard plein de mépris et de colère. Il n'avait pourtant rien dit d'offensant... A moins que cette personne ne détestait cette ville de tout son coeur.
La phrase qu'elle prononça en accompagnant ce regard rendit le jeune homme mal à l'aise, il esseya de toutes ses forces de ne rien laisser paraître, mais il ne put empêcher une petite goutte de sueur de se former prés de sa tempe.
Il ne put rien répliquer pour se défendre car la jeune femme reprit la parole d'une manière assez violente et sans laisser de la place à un "mais". Par contre, le jeune chasseur n'eut aucun mal à déceler l'émotion présente chez cette femme. La dernière chose qu'il voulait était de voir sa première intérrogée en larmes, surtout aussi vite. Il profita donc de ce moment d'hésitation pour prendre sa défense avec une expréssion des plus sincères et désolées.


- Attendez !!! Ce n'est pas ce que vous croyez. Je ne suis pas journaliste, je vous assure, ma présence n'a même rien à voir avec les médias. Et j'ignore complètement ce que vous voulez dire par "hommage médiatique pour vous et votre père"...

*Oh non...*

Felix marqua un temps d'arrêt, venant d'avoir une triste hypothèse sur ces références à un hommage. Il tourna la tête, ferma les yeux un instant et les redirigea ensuite vers le visage de la brune, il avait une éxpression particulièrement choquée et désolée et il n'eut vraiment aucun mal à rendre ses yeux humides tout en parlant.

- Ecoutez, vous venez apparement de perdre quelqun, j'en suis vraiment désolé, mais sachez que je n'en avait absolument aucune idée... Et que je ne sais pas non plus qui vous êtes, sans vouloir vous vexer... Je veux juste étudier cette ville pour en apprendre des choses... Mais seulement pour moi, rien de ce que j'y aurait apprit ne sera rendut publique, ça je peux vous le promettre ici sans crainte.

Toujours avec son regard ému et désolé, le nouveau chasseur attendit patiement la suite en éspérant qu'elle le croit... Il l'éspérait vraiment car il ne pouvait pas être plus sincère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Ven 25 Mai - 21:17

Kimberley n'eut pas la force d'affronter son regard désolé. Elle n'avait pas versé une larme depuis six mois et elle ne le ferait pas. Pas tant qu'elle n'avait pas trouver le meurtrier... Kim, plongée dans ses pensées pleines de rancoeur et de vengeance n'entendit pas la moitié des choses qu'il dit de cette voix trop émotive. Elle n'en attrapa que les derniers mots.

Je veux juste étudier cette ville pour en apprendre des choses... Mais seulement pour moi, rien de ce que j'y aurait apprit ne sera rendut publique, ça je peux vous le promettre ici sans crainte.

_Alors apprenez ceci. Les étrangers ne sont pas la bienvenue ici. dit-elle d'une voix aigre et coupante, sans le regarder. Mon père a été tué trois mois après que nous nous soyons installés en ville, deux jeunes ont été assassinés la nuit de leur arrivée et il a suffit de quelques heures à Mr Harris pour disparaître...

La jeune fille déglutit et tourna son regard sec vers le jeune homme.

_Cette paroisse n'a même plus de prêtre, alors allez vous-en avant que l'on ai a célébrer un enterrement sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Ven 25 Mai - 22:38

Le jeune homme pouvait voir clairement à quel point cette femme avait souffert et esseyait de cacher son malheur. Il eut même l'impression qu'elle se forcait un peu à avoir une attitude sèche et dure, enfin... se forcer... Dans la mesure où elle devait avoir perdu un de ses proches, elle n'avait sûrement pas trop de mal à s'énnerver. Felix comprenait assez bien ce qu'elle pouvait ressentir...
Mais elle fut coopérative en donnant plein de raisons, d'explications pour convaincre les étrangers de ne pas rester dans cette ville. Des meurtres et des disparitions... qui n'avaient pour l'instant aucune explication. Il était désormais convaincu que des choses bizarres se produisaient dans la région.
Mais ce n'était pas le moment de penser à ça, il n'était pas seul. Le chasseur devait affronter le regard sec de l'inconnue. Mais c'était difficile de ne pas ressentir de la tristesse en la regardant... Finalement, il baissa les yeux, mais quand il prit la parole, sa voix était calme et basse, mais déterminée.


- Je vois... Il y a des gens qui n'aiment pas les nouveaux alors... je suis sincèrement désolé pour votre père, vraiment...
Mais ne croyez-vous pas que tout cela doit cesser ? En tout cas, c'est ce que je crois... Alors à moins que vous ayez de bonnes raisons pour me detester ou juste des envies de meurtre, pourquoi ne pas m'expliquer tous ces évenements... Vous gagnerez un avis extérieur et objectif, je vous l'assure.


Felix releva son regard vers la demoiselle et exprima sa détermination et sa sincèrité. Il n'allait pas se laisser tuer comme les victimes qu'elle venait de citer. Il allait faire de son mieux pour faire en sorte qu'il n'y ait aucun enterrement dû à un meurtre "anormal" tant qu'il serait dans cette ville...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Sam 26 Mai - 15:20

Le regard de Kimberley s'adoucit quelquepeu, bien que la douleur la lancinait toujours. Il était vrai que ce pauvre jeune homme n'y était pour rien dans cette série macabre, elle n'avait donc aucune raison pour passer ses nerfs sur lui. Cependant, elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel lorsqu'il lui demanda des explications.

_Il y a naturellement aucune explication. Allez voir les autorités pour les excuses officielles, mais...

*... mon père ne s'est pas suicidé*

Sa phrase resta en suspend alors qu'elle s'était empêché de finir sa phrase. Si elle l'avait prononcée, s'en serait suivie toute la série des questions dérangeantes: "Vous en êtes sûre?", "Comment le savez-vous", "Êtiez-vous sûre de bien connaître votre père", "Avait-il agit de façon bizarre?", "Vous a-t-il parler de quelquechose d'inhabituel?", etc...
Autant de questions sans réponse, autant d'enigmes que Kim n'arrivait pas à résoudre...

Kimberley sembla soudain se réveiller. Il lui avait deja posé tout un tas de question mais il avait oublier quelquechose d'essentiel.. Etait-ce volontaire?


_Comment avez-vous dit que vous vous appeliez, déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Sam 26 Mai - 21:42

Au grand soulagement de Felix, la demoiselle se calma et se montra plus agréable en reprennant le contrôle de ses émotions.

*Mais quelles émotions ?*

Ensuite elle laissa échapper un autre détail qui confirmait réelement les soupsons du jeune homme. Aucune éxplication logique aux meurtres. Si ça c'était pas un "appel du chasseur"... Mais la jeune femme s'arrêta au milieu de sa phrase, semblant se rappeler de quelque chose d'important, et quelle chose ! Ils ne s'étaient même pas présentés.

- Oh Désolé, je n'ai pas dit comment je m'appellais... Felix, Felix Redfield.

Par pure civilité, le chasseur tendit sa main droite à la demoiselle de manière amicale.

- Et vous êtes..?

Encore une preuve de son manque d'éxpérience dans le domaine des conversations... Il avait oublié le commencement... Assez mal à l'aise, il se massa l'arrière de la tête avec son air embêté. Dans une telle situation, il lui était difficile de revenir à la conversation de départ. A savoir les bizarreries de cette ville... Mais d'un autre côté, au vu de la manière dont cette femme réagissait à ce sujet, il se demandait s'il ne valait pas mieux y aller plus lentement...

- Au fait... Je vous pose toutes ces questions, mais je ne sais même pas depuis combien de temps vous vivez dans la région...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Dim 27 Mai - 16:11

Felix Redfield... Redfield... Kimberley enregistra précieusement ce nom dans sa mémoire. Elle mettait un point d'honneur à connaître tous les noms de chaques habitants afin de mieux se tenir au courant des nouvelles qui circulaient. Ce qu'elle faisait de mieux en mieux a force de s'y appliquer pendant six mois d'affilée...

- Et vous êtes..?

Le jeune homme lui tendit une main amicale que Kimberley serra doucement. Mais malgré son manque d'énergie, le sourire fatigué qui se tourna vers Felix était emprun de la nature généreuse de la jeune fille.

_Kimberley Cook, je suis la gérente du Up's. répondit-elle machinalement.

- Au fait... Je vous pose toutes ces questions, mais je ne sais même pas depuis combien de temps vous vivez dans la région...

Oui, en effet, il en posait pas mal des questions. Et manque de chance, c'était aujourd'hui que Kim en eut ras le bol d'y répondre. Une étincelle discrète de malice éclaira son regard. Elle lui avait déjà poser cette question, mais elle avait trouver la réponse bien floue...

_Oui d'ailleurs, pourquoi vous me demandez tout ça?

Kimberley avait retrouvé son sourire, qui aurait put être sympathique q'il n'était pas si suspicieux et provocateur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Dim 27 Mai - 21:09

L'avantage des présentations, c'était qu'elles permettaient de donner un nom fixe sur les nouveaux visages. Felix savait donc à qui il avait affaire maintenant... et elle aussi. Mais bon, vu qu'il s'agissait de sa première mission et qu'il n'avait encore jamais eut de problème avec la police, ce n'était pas utile d'emprunter un autre nom. Il avait donc affaire à la gérante d'un pub... Oui, c'était sûr désormais, cette fille était une bonne source de renseignements...

- Enchanté, mademoiselle Cook.

En serrant la main de la jeune femme, Felix eut l'impression qu'elle était malade tant sa poignée était faible, il la secoua donc assez doucement pour ne pas la brusquer. Mais il ne regardait pas la gentille main de Kimberley car il répondait chaleuresement au sourire de cette dernière. Un sourire d'ange tellement il donnait une impression de bonté. Aprés le passage de la poignée de main, retour à la conversation. Manque de chance, elle ne répondit pas à la question indirecte qu'avait posée le jeune chasseur.
Faisant semblant de fuir le regard rusé de la gérante, Felix prit un air à la fois étonné et fautif, comme s'il avait commit une érreur alors qu'il croyait bien faire. En même temps c'était on ne peut plus vrai. Le tout était maintenant de se rattraper sans rien brusquer, autrement dit: en assurant une ou plusieures futures conversations. Enfin... En esseyant...


- Et bien je... Je... On est en train d'avoir une conversation. Je ne vous connais pas. Vous ne me connaissez pas. mais on vient de s'échanger nos noms et de parler de cette ville car je suis nouveau. Vous me posez des questions. J'y répond, enfin j'essaie et heu... je vous en pose aussi... sur le même thème à savoir, la ville afin de ne pas paraître indiscret, mais aussi afin de me faire une connaissance... Vous... Vous préfèrez qu'on change de sujet ?

Avec son ton gêné et sa couleur de visage qui virait au rouge vif, il n'était pas difficile de deviner qu'il n'était pas habitué à rencontrer des gens et encore moins qu'il savait comment s'y prendre... Mais surtout, il était trés clair que c'était un garçon timide et pas sûr de lui quand il s'agit de parler de lui. En fait, son inexpérience en la matière pouvait lui sauver la mise dans cette situation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 15:31

Alors que Felix se perdait en explications bégayantes en rougissant autant qu'une cerise mûre, un véritable sourire vint enfin détendre le pâle visage de Kimberley. Certes, pas très éclatant, mais au moins sincère.
Il était vrai qu'il était nouveau et qu'elle était peut-être la première personne du coin qu'il rencontrait. Ca ne lui ferait pas de mal à la petite, de se détendre un peu...


_Je suis désolée... dit-elle docilement Il faut que je réapprenne à faire confiance aux gens... Comme je vous l'ai dit, les disparitions sont aussi fréquentes que les meurtres et quoi que la police puisse dire...

*...mon père ne s'est pas suicidé.*

Encore une fois, elle pinca ses lèvres pour restreindre la phrase à sa pensée. Ne pas la prononcer était devenu une habitude, à force de la répéter et de générer le même scepticisme, Kimberley avait appris à la garder pour elle.
Cela dit, Felix n'était pas au courant, et peut-être avait-il le droit de comprendre pourquoi il avait limite été agressé par la jeune femme... Ou peut-être pas.


_Je suis désolée, dit-elle pour la seconde fois. Je crois que vous êtes tombé sur la mauvaise personne pour une première rencontre...

Sa voix était douce et vierge de tout reproche. Elle exprimait plutôt une sorte de complicité amusée.

_Vous l'avez devinez, les temps sont durs pour moi. D'habitude je ne mords pas.

Elle se tourna un peu plus vers Felix, elle semblait avoir repris un peu de vie.

_Vous avez un endroit où vous éberger? Je peux vous montrer les coins pratiques de la ville si vous en avez besoin...

De trois quarts vers lui, ses yeux pétillaient de malice. En effet, Felix avait simplement dut tomber au mauvais moment. Reprennant de l'énergie, Kimberley semblait reveler sa vraie nature, celle qui en avait fait la patronne du pub le plus reconnu de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 16:05

Comme pour rassurer le jeune homme en détresse, Kimberley afficha un doux sourire sur ses lèvres. Cela rassura beaucoup Felix et l'aida à se détendre. Il put ainsi écouter le discours de la jeune femme avec la plus grande attention tout en ayant pour second objectif de rendre à ses joues leur couleur normale.
La jeune gérante était en pleine phrase sur les policiers et leur travail quand elle s'intérrompit soudainement et se pinca les lèvres. Un secret ? Probablement. En tout cas, Felix ne devait pas se montrer trop curieux s'il voulait continuer la conversation. Il préféra donc attendre patiemment qu'elle finisse de parler. Tout en l'écoutant, il ne put s'empêcher de remarquer que le regard de cette demoiselle reprenait petit à petit de la vie. Le regard éteint qu'il avait rencontré au début laissa finalement place à un regard plus vivant et même un peu joyeux.
Une fois son tour arrivé, le jeune homme prit lui aussi un sourire plus détendu et bien moins coincé.


- Ce n'est pas grave... Les premières rencontres ne peuvent pas toujours être parfaites.

Avec cette tonalité un peu enjouée, il esseya de mettre une touche de légèreté dans la conversation, comme pour montrer qu'il n'avait pas mal prit le comportement de Kimberley.

- Et je comprends parfaitement qu'il y ait des moments comme ça, où on n'est pas au mieux de notre forme pour une raison ou pour une autre... D'un autre côté, je ne m'attendais pas non plus à trouver une ambiance festive dans cette église alors qu'il n'y avait qu'une seule personne...

Question de logique, s'il avait vraiment voulut intérroger certaines personnes, il serait probablement allé dans un bar pour leur payer quelques verres. En fait, une rencontre dans ce lieux n'était absolument pas prévue à la base.

- Je vous remercie, mais j'ai déja réservé une chambre à l'hotel... En revanche, je ne suis pas contre le fait d'aller voir ces "coins pratiques".

Grandement soulagé par le changement du caractère de Kimberley, Felix mis cela sur le compte de la nature féminine, ce qui prouvait son manque d'éxpérience en la matière, et sur les "circonstances atténuantes". C'est vrai qu'aborder quelqun dans une église n'est pas une chose courante pour tous et encore moins pour lui. D'un autre côté, ce n'était pas lui qui avait engagé la conversation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 16:16

_Alors allons-y! dit-elle avec un soudain enthousiasme.

S'occuper de quelqu'un pendant un petit moment lui ferait du bien. Ca lui permettait de ne pas broyer du noir et de se sentir utile. bref, la meilleure façon de ne pas deprimer.
Se levant avec énergie, elle attrapa sa veste pour l'enfiler et passa son sac sur une épaule. Il était étrange de voir que bien que Kimberkey soit plutôt jolie fille, elle avait un manque flagrant de féminité. Un jean large, un t-shirt sans décolleté à manche courtes, un visage sans la moindre touche de maquillage, et même pas un bijou en vue, si ce n'était qu'une discrète chaînette en or qui semblait dépassé dans sa nuque...


_Je vous emmène? A moins que tu n'aie déjà une voiture?

Ah là, c'étai tout Kim. A partir du moment où elle commence a apprecier quelqu'un, le tutoiement s'impose inconsciemment...
Son sourire franc était encourageant et réconfortait d'un entrain contagoeux. Déjà à moitié engagée dans l'allée vers la sortie de l'église, elle attendait Felix en cherchant ses clés de voitures dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 16:41

Comme pour prouver ce radoucicement, Kimberley se leva brusquement et se prépara à partir. un peu surpris, Felix se leva un peu plus tard, mais elle avait déja fait un bout de chemin quand il se leva à son tour.

*Ca doit être sympa de travailler dans un pub avec elle...*

A la fois amusé et étonné par ce débordement d'énergie. Le jeune homme commenca à la suivre. en voyant qu'elle cherchait quelque chose dans son sac, il devina qu'il s'agissait de clés de voiture. Ca, c'était un problème que seules les filles connaissaient, à savoir: ne pas trouver du premier coup les clés de voiture. Il est vrai que rares sont les hommes qui rangent tout dans leur sac... Il sortit rapidement les siennes de sa poche de blouson et les montra à la jeune femme.

- Ca serait bête de prendre deux voitures, surtout pour ue visite guidée... Le premier qui trouve ses clés prend le volant...

Tout en faisant tinter ses clés pour montrer qu'il se dévouait, Felix s'approcha de la porte de sortie, l'ouvrit et s'écarta pour laisser passer son guide.

- ...avec votre accord bien sûr.

Trop peu habitué à tutoyer les gens si tôt, Felix préféra continuer son petit rôle de chauffeur potentiel avec un air de gentleman respectueux. Ce rôle était joué d'une telle façon qu'on pouvait hésiter entre le comique ou l'élégant, et c'était dans cette limite que se situait le talent d'acteur du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 17:11

- Ca serait bête de prendre deux voitures, surtout pour une visite guidée... Le premier qui trouve ses clés prend le volant...

_Okay! dit Kimberley d'une voix pétillante.

Ce n'était pas que son sac était mal rangé, loin de là, mais le trousseau de Kim comportait seulement deux clés: celle de la voiture et celle du pub. Du coup, ça tombait facilement au fond du sac et pour le retrouver sous le portefeuille, le porte-monnaie, le...
Un tintement clair résonna dans l'église et Kimberley, qui avait sentit une pièce métallique au bout de son index, regarda autour d'elle. Felix exposait ses propres clés d'un air vainceur. D'un faux air de mauvaise perdante, elle tira lentement les siennes de son sac, puis les y remit en haussant les épaules. Une petite moue amusée contractait joliment ses lèvres blanches alors qu'elle cédait le passage à Félix qui se la jouait galant homme...


- ...avec votre accord bien sûr.

Le sourire de Kimberley faillit se transformer en éclat de rire, mais il fallait croire que ses cordes vocales n'étaient plus vraiment habituée à cet exercice. Aussi la jeune femme passa-t-elle la porte en inclinant la tête en signe de remerciement, mais elle n'était pas plus habitue à jouer les princesses...

Dehors, devant l'église, seulement deux voitures étaient garées. La petite camionette blanche de Kimberley, et l'autre devait sans doute appartenir à Felix. Kim se posta devant la portière du passager avant en attendant que le conducteur dévérouille sa voiture, en lui lanssant.


_Tu connais déjà la route du centre-ville ou tu est dans un des motem autour de Hartford?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 17:34

Une fois dehors, Kimberley se dirigea vers la voiture du jeune homme. Ce n'était pas bien difficile de deviner laquelle puisqu'il n'y en avait que deux, la camionette devant appartenir à la demoiselle.
Felix actinna sa clé afin de laisser la jeune femme prendre place et s'installa lui même dérrière le volant.


- Je suis à l'hotel du centre ville... Le motel sur le bord de la route étant plein, je n'avais pas beaucoup d'autres idées sur le moment...

En y repensant, avec tout ce que Kimberley avait dit sur les étranger et avec le fait que le petit motel soit plein, on pouvait vraiment croire que cette ville était en pleine période de touriste pour une durée indéterminée. Cela intriguait assez le chasseur. mais pour le moment, il devait se repérer, et avec un coup de chance, il avait trouvé un guide pour l'y aider.
Il démarra et se dirigea vers le centre ville, là par où il était venu. Trés vite, il tomba sur un feu rouge. Profitant de cet arrêt, le jeune homme se tourna vers sa passagère pour l'intérroger sur la visite cette fois.


- Bien... Alors... Quelle est notre déstination ?

Même s'il ne faisait que visiter, il fallait bien qu'il y ait une route à suivre. Et il préférait le savoir à l'avance afin de ne pas être surpris. On ne savait jamais...
Tout en discutant, il s'accorda un regard direct sur la jeune femme, afin de s'assurer qu'elle allait bien. Malgrés son excés soudain de bonheur, elle avait l'air en période de crise, il fallait donc faire attention à ses réactions pour ne pas la brusquer. Du coup, une crainte d'inquiétude parvint aux yeux du chasseur, mais le passage du feu au vert lui permit d'éviter de se faire repérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 19:51

Kimberley grimpa dans la voiture et mit soigneusement sa ceinture de sécurité. Felix démarra, et elle put voir dans le rétroviseur la petite église s'éloigner doucement. Elle eut l'étrange sentiment de l'abandonner, comme si l'église avait besoin de quelqu'un maintenant que le père McComb n'était plus... Kim eut un triste sourire à cette pensée et manqua de replonger dans son amère mélancolie. Mais Felix la sortit de ses sombres réfléxions. Ils étaient au feu rouge de la route principale.

- Bien... Alors... Quelle est notre déstination ?

Mis à part les panneaux, il n'y avait pas grand chos epour s'orienter. C'était encore les risières de la ville et les maisons commencaient déjà à s'éparpier un peu partout avant de se transformer en fermes séparées par de grands champs de maïs...

_Et bien, si tu va tout droit, tu arrives directement au centre-ville, mais tourne à gauche, il y a une ou deux choses à voir dans l'ancienne ville.

Le feu devint vert et Felix suivit la direction indiquée. Ils se retrouvèrent très vite dans des patelins de maisons aus allures un peu démodées, une grande minorité avait les volets fermés. Kim resta silencieuse pendant toute la traversée. Elle n'aimait pas beaucoup passer par là. Toute ces anciennes maisons en vente, fermées depuis elle ne savait plus quand ni pourquoi, ça lui filait des frissons. Puis ils finirent devant un batiment un peu plus moderne, aux fenêtres sécurisées par des barreaux et côtoyé par de nombreuses voitures de police.

_Voilà, là c'est le commissariat. dit Kimberley avec une voix un peu aigre. Continues de rouler, je ne tiens pas à leur dire le bonjour...

Felix, qui avait ralentit, se remit à allure normale et continua de rouler jusqu'a une intersection bordée de trois maisons. Kimberley, qui s'était soudain assombrie, reprit contenance...

_A droite...

Une rue plus loin, la voiture était devant un grand batiment blanc, aux nombreuses fenêtre. Le bâtiment était de toute évidence tout neuf, et le parking semblait destiné à recevoir pas mal de voitures.

_Ca, c'est l'hopital. Pratique à savoir, quoique si jamais tu as besoin d'y aller, une ambulance devrait logiquement s'en charger, mais je ne te le souhaite pas...

Les yeux de Kimberley pétillèrent. Décidément, entre les agressions et les mauvais présages, elle faisait une piètre hôtesse...

_Si tu tournes encore à droite à la deuxième, on retourne sur la route principale, vers le centre-ville...

En effet, si Hartford était en expension, elle n'était pas encore bien grande, et il n'était pas bien difficile de s'y orienter. Si on se base sur la route principale orientée sud-ouest, nord-est, il y avait du coté occidental toute l'ancienne ville et du côté oriental le parc et les lotissements plus modernes. Et au centre, le centre-ville, logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felix Redfield

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 30
Métier(s) : New hunter
Âge du personnage : 18
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 20:19

Cet endroit était assez simple. Mais ce qui était bizarre, c'était le peu de gens qu'on pouvait voir dans la rue. Certes, ce n'était qu'un simple patelain, mais où étaient les jeunes qui traînaient dans les rues ? Et les enfants qui faisaient du vélo ? Pourquoi les bancs n'avaient aucun vieillard mélancolique ? Pourquoi aucunes comères n'étaient en train de bavarder au beau milieu de la rue ? En fait, cette ville était bien, la seule chose inquiétante était le fait qu'elle soit quasi déserte... Et même sur la route, on ne voyait pas beaucoup de monde.
Finalement, leur petit passage devant des maisons visiblement vides acheva d'ouvrir la curiosité du jeune homme.


- Okay, je veux bien avouer que les étrangers peuvent rendre les gens méfiant... Mais là tout de même, ça me paraît vraiment vide. Les gens ont-ils peur ou bien..?

Il se tourna vers Kimberley et se rappela soudainement qu'il s'était promis de ne plus lui poser trop de questions.

- Désolé, c'est juste... J'ai l'impression d'être dans une ville fantôme... Ca doit déjà commencer à me rendre parano...

Il jeta un autre coup d'oeil à la jeune femme. elle ne disait rien si ce n'était quelques vagues indications que les panneaux refusaient de dévoiler. Elle n'était pas trés éxpressive, mais il semblait à Felix que cette petite traversée n'alimentait pas vraiment son moral, en particulier quand ils passèrent devant le commissariat.
Il continua d'alterner entre l'observation de la route et celle de la jeune femme. D'un certain côté, il aurait put rouler en se contentant des indications de son guide vu l'absence de vie autours d'eux...
Quand ils arrivèrent devant l'hopital, la jeune femme eut une référence un peu bizarre, voire macabre qui donna quelques frissons à Felix.


*OK, règle numéro 1, ne pas monter dans une ambulance... C'est ça la morale de la journée ?*

- En fait... Je dois avouer... Que je n'ai pas trés envie de visiter l'hopital... Merci de me l'avoir montré mais j'éspère ne jamais y aller... Sans vouloir être vexant bien sûr...

Le sourire qu'il avait sur son visage cachait bien son anxiété. Cette ville lui donnait en fait pas mal de frissons... Et même l'hopital..; c'était sûrement tout cela qui avait inconsciement poussé le jeune homme à se rendre dans cette église... Outre l'enquête bien sûr.
Kimberley annonca ensuite qu'ils arrivèrent bentôt vers le centre-ville. En effet, c'était une petite aglomération...


- Dans ce cas, allons au centre ville. Ca me paraît un peu monotone ici...

Le manque de conviction était assez flagrant là. Comme s'il savait déja que toute la ville était un peu... catatonique. En attendant, Felix avait ses sens en éveil et observait le plus de détails possible, laissant ses mains diriger le volant sous l'influence des indications de sa co-pilote.

(hj: on doit ouvrir ailleurs pour ne pas être hors sujet ? Je te laisse cet honneur alors... Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimberley Cook

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   Lun 28 Mai - 21:38

( OUi c'est fait. Elle est un peu longue, mais j'étais inspirée, désolée si ça l'est trop... http://supernatural.forumgratuit.ch/Hartford-c2/Le-centre-ville-f8/Il-n-y-a-pas-que-des-mauvais-cotes-p1327.htm#1327
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin de laisser souffler la cocotte minute (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rouelle de Porc au massalé à la cocotte minute
» Cocotte
» Sauté de veau printanier en cocotte
» aiguillette à braiser aux carottes.cocotte minutes.photos.
» Pintade aux girolles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural :: Kansas :: Hartford :: La Vieille Ville :: L'Eglise-
Sauter vers: